L'Arménie Chrétienne: religion(s) et église(s) en Arménie historique et contemporaine.

Voici la page documentaire N°7 avant notre voyage en Arménie au printemps 2019.
En exergue nous citons J-Pierre Mahé, membre de l'Institut de France et éminent philologue et historien du Caucase :
" L'Arménie tire sa force de sa cohésion familiale et religieuse"



La photo montre le partage ( partie occidentale marron  et partie orientale verte ) de l'Arménie en 387

C'est au IVème siècle que l'Arménie devient le 1er Etat officiellement chrétien du monde.
Comment ?

Le Saint ( consacré en l'an 314) qui a évangélisé l'Arménie est Grégoire l'Illuminateur ( 257-331) .
Rm: Une statue de Grégoire l'illuminateur en marbre blanc de 6m a été inaugurée au Vatican en 2005 !
Prédicateur venu de Cappadoce il parvient à convertir le Roi TIRIDATE IV, le baptise ainsi que sa cour, son armée et tous ses sujets.
Puis, par souci d'unité du royaume, TIRIDATE IV ne modifie en rien les structures de la société ni celles de l'Etat; il remplace seulement les édifices et les prêtres païens par des églises et des prêtres chrétiens et transfère les biens des uns aux autres.
Il fait ainsi de l'Arménie le 1er Etat officiellement chrétien et de l'Eglise en Arménie une " Eglise-Nation" , l'Eglise Apostolique Arménienne dont Saint Grégoire est le 1er Catholicos.

C'est la christianisation de l'Empire Romain par CONSTANTIN, mais à son déclin. Alors  les chrétiens d'Arménie connaissent une situation difficile.
En 387 c'est la division de l'Arménie en 2 royaumes différents situés de part et d'autre d'une frontière "perso-byzantine". L'identité arménienne déchirée et coupée en 2 ?
NON !
En 405 le moine Mesrop MACHTOTS crée l'alphabet arménien, donc une écriture , la même, de part et d'autre de la frontière entre les 2 royaumes !
Puis il TRADUIT en Arménien, d'abord seul,  puis avec ses disciples (  appelés  les SAINTS TRADUCTEURS):
- la totalité de la Bible  qu'il enseigne et utilise dans les offices,
- les Ecrits des Pères Grecs et syrianiques,
- le lectionnaire de Jérusalem  etc....
- les vestiges de la science antique recueillis dans les bibliothèques les plus prestigieuses d'alors.
Ainsi des oeuvres considérables sont sauvées de la destruction et permettent aux auteurs arméniens du Moyen Age de laisser un héritage volumineux en manuscrits arméniens.

N.B. Nous visiterons lors de notre voyage l'Institut de manuscrits anciens  ,
"le MATENADARAN Mesrop MACHTOTS "  baptisé en 1959 du nom du créateur de l'alphabet  arménien au début du 5ème siècle.


 




La photo : un dimanche ( en 2017 ) comme les autres à ETCHMIADZINE, le " vatican arménien" . Le Catholicos KAREKINE II rejoint la cathédrale pour célébrer la liturgie.





Malgré les vicissitudes de leur histoire,  l'ancienne et la récente, les Arméniens ont toujours lutté pour le maintien de la religion de leurs pères.  L' Eglise apostolique arménienne a été le refuge et le symbole de l'identité nationale, la seule institution légale commune, même après la dissolution de l'Etat ou la dispersion de la population.
L'Eglise apostolique arménienne a crée et diffusé la culture savante, a servi d'intermédiaire entre la Nation et les gouvernements des Empires ottoman, iranien, russe ..... et a joué un rôle essentiel dans le développement du patrimoine.


L'Eglise Apostolique Arménienne est gérée par 2 catholicossats indépendants, ceci depuis le 15ème siècle:
celui d'EDJMIADZINE en Arménie et celui de Cilicie.

N'oublions pas que des années 20 à 1991 l'Arménie est un pays de l'URSS, la RSS d'Arménie ( la République soviétique socialiste d'Arménie). Les bolcheviques s'appliquent dès le début à éradiquer la religion, à confisquer les biens de l'Eglise et les bâtiments de culte, à persécuter les membres du clergé.
Certes le catholicossat de Cilicie ( celui de la DIASPORA) est alors transféré à Alep puis à Antélias près de Beyrouth au Liban en 1930  et Staline renonce aux persécutions religieuses pendant la 2ème guerre mondiale.
Mais mentionnons que pendant tout son mandat, le catholicos d'EDJMIADZINE   VAZGEN 1er ( 1955-1994) s'efforce d'accroître l' influence de l'Eglise au delà des limites étroites imposées par le conseil gouvernemental des affaires religieuses de la RSS  et est un homme de large ouverture oecuménique.  Il assiste à la conférence panorthodoxe de 1975 et fait adhérer l' Eglise apostolique arménienne au COE ( Conseil oecuménique des Eglises) en 1962.

De nos jours  le Catholicos d'EDJMIADZINE conserve toujours encore un pouvoir symbolique très fort.

Même en 1991, quand Levon Ter PETROSSIAN est devenu le 1er chef d'Etat de l'Arménie indépendante, l'actuelle République d'Arménie, il effectue sa première visite auprès du  Catholicos VAZGEN Ier et prête serment sur un vieil évangile ( VEHAMOR) conservé au MATENADARAN ( l'institut des manuscrits anciens déjà évoqué plus haut) .
Le catholicos   d'EDJMIADZINE  actuel est KAREKINE II ( voir photo ci-dessus).
Il est le catholicos de TOUS les Arméniens, sa juridiction s'étend sur la République d'Arménie et le Karabakh , les arméniens de l'ex URSS ( Russie, Géorgie, Azerbaidjan, Asie Centrale) , ceux d'Europe, d'Amérique, d'Australie, d'Egypte, d'Iran, d'Inde , de Java, des patriarcats de Jérusalem et Constantinople.
Le catholicos KAREKINE reçoit en audience tous les ambassadeurs accrédités en Arménie.
EDJMIADZINE est désormais un passage obligé de tous les chefs d'Etat ou de gouvernements en visite en Arménie ( exemple: Le président CHIRAC en 2001 ) et le Catholicos se déplace aussi à l'étranger.
L'Eglise apostolique arménienne est maintenant présente dans tous les secteurs de la société arménienne,
( 90% de la population de la République d'Arménie déclare lui appartenir) ,  mais aujourd'hui son engagement oecuménique et interreligieux est réel.

On trouve maintenant à EREVAN :
-1 église orthodoxe ( patriarcat de Moscou)  et 1 orthodoxe patriarcat de Géorgie)
-1 église de rite syriaque
- 1 mosquée chiite ( la mosquée bleue )
- 1 synagogue
- des salles de culte évangélique, ....

 


Depuis 1988 on assiste au retour en Arménie des catholiques romains  et des protestants de différentes obédiences.

* On se souvient qu'en septembre 2001 le Pape Jean Paul II  rencontra  la communauté catholique du pays à l'occasion d'une grande célébration liturgique organisée dans l'enceinte même d'EDJMIATZIN  où  les catholiques romains ont afflué en venant de toutes les régions  du Caucase.


* ( voir photo ci-dessus) Le Pasteur Samuel SAHAGIAN fondateur de SPFA témoigne :
" Une émotion très  forte a été pour moi la rencontre oecuménique des Eglises réformées et luthériennes de France avec l'Eglise Apostolique Arménienne, en France comme en Arménie....."
" Je me souviens du cours de théologie que le Catholicos VASKEN 1er m'avait demandé de donner aux étudiants du Séminaire d'ETCHMIADZINE. Et cette collaboration théologique  oecuménique s'est développée ensuite tout particulièrement pendant le catholicossat de KAREKINE 1er."


Rm: ne soyez pas étonnés par les variantes d'orthographe,..... EDJMIATZIN et ETCHMIADZINE désignent le même lieu, le " vatican apostolique arménien".

Dimanche 8 Juillet 2018
Lu 93 fois