La Diaspora arménienne en France aujourd'hui, suite.

Voici l'article documentaire N° 9, § II, III et IV



II. La communauté arménienne de France vit par la force de ses MEDIAS ( journaux er radios)
1) Le journal HARATCH ( = En avant, créé en 1925 ) a été le 1er quotidien en arménien publié en Europe mais aussi le seul quotidien communautaire publié en langue étrangère en France.
Depuis 2009, il est remplacé par NOR HARATCH .

2) Le bimensuel ( depuis 2005) FRANCE ARMENIE est le 1er média de dimension nationale rédigé en langue française.
3) Le magazine NAM  , " Nouvelles d'Arménie Magazine"  est né en 1993 dans la foulée de l'accession de l'Arménie à l'indépendance en 1991.
4) La Fédération des radios arméniennes créée en 2003 compte différentes radios membres, dont par ex. Radio Arménie et Ayp-FM

III. La communauté arménienne en France vit par la présence dans l'hexagone de partis politiques et d'organisations à vocation politique.
1) Sont représentés en France les 3 partis politiques traditionnels d'Arménie:
-
DACHNAK ( FRA : socialiste)
- RAMGAVAR ( ADL : démocrate libéral)
- HENTCHK  parti social démocrate

2) Sont présentes aussi les organisations de défense de la cause arménienne.
- CDCA ( Comité de la défense de la cause arménienne) bien structurée en Ile de France, Rhônes-Alpes et PACA.
- le " Comité du 24 avril "  qui oeuvre pour la reconnaissance du génocide arménien de 1915
- le " Collectif 2015 " qui travaille à la rédaction de l'inventaire des biens nationaux arméniens en Turquie et à l'évaluation du préjudice subi par la nation arménienne en raison du génocide et le montant de sa réparation légitime

IV. La communauté arménienne en France compte 6 écoles bilingues franco-arméniennes reconnues par l'Education Nationale.
Ces écoles sont en Ile de France ( 3) , à Lyon ( 1) , à Nice (1) et à Marseille ( 1).
Dans l'ensemble elles vont de maternelle au CM2, mais à Marseille les élèves peuvent y aller jusqu'au Bac.
Le programme enseigné est celui imposé par l'Education Nationale à toutes les écoles françaises, mais les élèves reçoivent en plus une initiation à la littérature, la religion, l'histoire, la culture arménienne et apprennent la langue arménienne occidentale ( 4 à 7 h par semaine en plus) .
Ces écoles demeurent aujourd'hui les seules dépositaires d'une culture ancestrale qu'elles tentent de faire perdurer hors de leur pays d'origine et offrent à leurs élèves la richesse d'une double culture les préparant sereinement à un avenir international et multiethnique.


Mais, qui parlera encore l'arménien en France dans 3 générations ? ? ?
C'est une des questions  suscitées par le livre de René Léonian 
" Les arméniens de France sont-ils assimilés  ? "  ( voir photo )

N.B. Nous avons déjà " rencontré" René LEONIAN sur ce site et publié de larges extraits d'un article de sa plume paru dans Le Levant N°106 : à voir ici

Dimanche 22 Juillet 2018
Lu 118 fois